Bonds conference Berlin - (c) 2012, Judith Affolter. Séminaires (Ehess et département de sciences sociales de l'Ens Paris)
Sociologie et stochastique : calculs, attentes, institutions et division du travail
   (direction d'études Ehess "Sociologie historique des instruments symboliques")
      Infos sur les séminaires (année 2013-2014)
      Agendas : (printemps 2014), (automne 2013), (printemps 2013), (automne 2012)
      Thèses : thèses et HdR en cours, thèses et mémoires soutenus
      Atelier : catalogues et signets
Histoire des sciences et sociologie (séminaire de M2 Ehess-Ens "PDI")
Histoire du calcul des probabilités et des statistiques (séminaire Ehess collectif)
Seminar (Institut für Philosophie an der Universität Wien)
Zur Grundlagendiskussion der Sozialwissenschaften im 20. Jahrhundert (Som.S.2013)
Philosophie der Sozialwissenschaften: Durkheim, Mauss, Halbwachs und die Folgen (Zum nächsten Semester verschoben : Wint. 2014)
Faits & dates | Dates & Facts
Livres et ouvrages
Articles, etc.
Conférences depuis 2001 et
enseignements hors de l'EHESS

Information in English
Informationen auf Deutsch
En français
Revue de synthèse
Médias divers
En ligne | Online
Audios et vidéos
Textes chez Springer
Textes via Worldcat
Textes via Isidore
Flux et mises à jour
Contact et mail
Retour à la page d'accueil
Photo (c) 2012, Judith Affolter

Printemps 2014

Ens. Colloque Relation/Objet

Organisé par Charles Alunni et Alain Badiou. Les 18 et 19 juin 2014, salle Dussane.

Le 18 au matin à 10 heures.
Alain Badiou, L’objet comme forme de l’être et la relation comme forme de l’existence.
Charles Alunni, Relation-Objet et onto-logie : ensembles ou catégories.

Le 18 après-midi à 15 heures
René Guitart, La possibilité d’une théorie des relations sans objets : autographes et auto-catégories.
Yves André, Qu’est-ce que coagir ?
Tzuchien Tho, L’infini comme objet et relation. Entre logique et mathématiques.

Le 19 au matin à 10 heures.
Laurent Nottale, Relations d’échelles.
Étienne Klein, Relation/objet et Mécanique quantique.

Le 19 après-midi à 15 heures.
Pierre Lochak, Relation/objet, continu/discontinu : attention ! Un aiguillage peut en cacher un autre.
François Nicolas, Relations et objets en musique : l’exemple des leitmotivs chez Wagner.
Éric Brian, Relation/Objet en sociologie : qu’est-ce qui prédomine ?

N°1, 2014, de la Revue de synthèse

Causalités historiques (XVIe-XXIe siècles) (en ligne le 31 mai 2014)

En s’arrachant à la conception positiviste de la causalité, l’épistémologie des sciences sociales et l’historiographie se sont abandonnées à un dialogue exclusif entre les mots et les choses.
Afin d’échapper à ce dilemme, ce numéro ouvre le dossier de l’histoire longue des conceptions de la causalité historique depuis le XVIe siècle. Il rétabli ce faisant un tiers exclu : les chances.


Ce dossier « Histoire et causalité » est issue des Journées de synthèse tenues, en mai 2009, à Wolfenbüttel.
Prospectus de ce numéro (présentation, résumés, analyses).
  • Présentation.
    Éric Brian, "Causalités historiques. Les choses, les causes et les chances", p. 1-8.
  • Essai.
    Jochen Hoock, "Causalité et histoire. Introduction au débat allemand du XVIIIe siècle", p. 9-18. 
  • Articles.
    Jean-Pierre Cléro, "Les « causes secrètes ». Causalité et déterminisme à l’âge classique", p. 19-43.
    Jean-Pierre Schandeler, "La compétence historienne à l’épreuve de l’autorité.
    Un débat académique au XVIIIe siècle", p. 45-69.
    Vincent Bontems, "Causalité historique et contemporanéité relative :
    de la relativité einsteinienne aux sciences historiques, p. 71-89.
    Laurie Catteeuw, "« La fin justifie les moyens ».
    Réalisme et causalité historique à l’époque moderne", p. 91-108. 
  • Discussion
    Philippe Blanchard, Hans Erich Bödeker, Vincent Bontems, Éric Brian,
    Jean-Pierre Cléro, Laurie Catteeuw, Jochen Hoock, , p. 109-122.

Université Paris 1. Séminaire "Assurance et enseignement.
un enjeu professionnel et épistémologique entre droit,
actuariat et sciences sociales" (23 mai 2014)

Éric Brian, directeur d'études à l'EHESS et Laurent Mazliak, maître de conférences à l'université Paris 6
"Une conquête de l'Est. La rencontre strasbourgeoise du mathématicien Maurice Fréchet
et du sociologue Maurice Halbwachs à l'Institut d'ens. commercial supérieur dans les années 1920".
 
Séminaire organisé par l'équipe de l'Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, IDHES-CNRS (UMR 8533), sous la responsabilité scientifique de Raymond Dartevelle et Michel Margairaz.
   
16h, Salle Marc Bloch (2e étage), à l'université Paris 1.
(Galerie Rollin à gauche, au fond, escalier C, 2e étage, couloir à droite, salle au fond)

Université Paris 8
Approche éthique du plagiat : regards croisés (20 mai 2014)


Intervention EB : "Connaissance commune et oeuvre singulière.
Observations historiques et actuelles sur la qualité d'auteur scientifique".


Automne-hiver 2013-2014

Les Lumières chez Durkheim et les sociologues durkheimiens (13 février 2014)

Séminaire Enquête sur la construction des Lumières : auto définitions, généalogies, usages.
Organisé par Jean-Pierre Schandeler (CNRS), Interventions :
Éric Brian (EHESS) : Les Lumières chez Durkheim et les sociologues durkheimiens(intervention reportée)
Hubert Bost (EPHE) : La notion de Lumières dans la Correspondance de la Beaumelle
Giovanni Paoletti (Université de Pise) : Benjamin Constant : une première construction des Lumières ?
Ériona Tartari (Centre d'Études albanologiques, Tirana) : Traductions/trahisons de l’oeuvre de Jean-Jacques Rousseau dans l’Albanie du XXe siècle.

N°4, 2013, de la Revue de synthèse
L'Anthropologie des médecins (en ligne à la mi-janvier 2014)


"Comment les sciences durent"
dans le n°1 de la Revue Sciences/Lettres (en ligne fin décembre 2013)

Éric Brian, « Comment les sciences durent », Revue Sciences/Lettres [En ligne], 1, 2013.
URL : http://rsl.revues.org/347 ; DOI : 10.4000/rsl.347.
Alors même que les activités scientifiques connaissent aujourd’hui d’importants bouleversements pratiques, comment la sociologie peut-elle contribuer à favoriser à la fois la préservation des acquis scientifiques et le renouvellement des combinatoires disciplinaires ? Il importe de réviser les notions de rupture, de continuité et de durée telles qu’on peut les mettre en œuvre à propos des sciences et de les considérer du point de vue de la sociologie générale de la mémoire collective.
Pour consulter l'ensemble du numéro, suivre ce lien.
Cet article, proposé à la revue en février 2011, est diffusé en décembre 2013 avec son premier numéro.
 
La Revue Sciences/Lettres est une nouvelle revue électronique pluridisciplinaire dont l’objectif est d’étudier les interfaces entre les sciences et les lettres. Elle diffuse des travaux relevant de champs et de méthodologies différents, dont la mise en commun conduit à interroger les pratiques de la recherche, mais aussi à l’émergence de nouveaux objets. La revue est portée par l’École normale supérieure dans le cadre de la fondation Paris Sciences Lettres (PSL*).


Traduction à l'Académie chinoise de sciences sociales
du dossier Social Memory and Hypermodernity


Publié sous la direction de Éric Brian, Marie Jaisson et Romi Sondip Mukherjee
Dans 《国际社会科学杂志》2012 · 社会记忆与超现代性
édition en langue chinoise, novembre 2013
Dans l'International Social Science Journal, 203/204, 2011
édition en langue anglaise, décembre 2011

3e colloque Les normes de la finance (20 novembre 2013)

“La gestion d'actifs : normalisation par les benchmarks”, avec la participation de Eric Brian (EHESS), Pierre-Charles Pradier (ENASS), Pierre de Larminat (Goethe Universität), Olivier Le Courtois (EM Lyon), Sabine Montagne (Paris Dauphine), Michel Piermay (Fixage), Hubert Rodarie (SMABTP) et Christian Walter (FMSH).

Soutenance de la thèse d'Angela Giovanna Palermo,
Logique juridique et logique probabiliste à l'époque moderne

(Ens, salle Dussane, le 8 novembre 2013, 14h-17h)

Thèse préparée sous la direction de Thierry Martin (Université de Franche-Comté),
et soutenue devant un jury formé, outre le directeur, de Boris Bernabé (Paris XI), Eric Brian (Ehess), Pierre-Yves Quiviger (Université de Nice-Sophia Antipolis) et Marta Spranzi (Université de Versailles St-Quentin en Yvelines).

N°3, 2013, de la Revue de synthèse
Bachelard hors les murs (en ligne à la mi-septembre 2013)


Inauguration d'IPANEMA : Institut photonique d’analyse non-destructive européen des matériaux anciens
(12 septembre 2012).

Projet amorcé à l'Inshs pendant la période 2008-2010 en partenariat entre plusieurs instituts du CNRS, le Synchrotron SOLEIL, et le Muséum national d’histoire naturelle.
 

N°2, 2013, de la Revue de synthèse
Métamorphoses des fondements (en ligne à la mi-juin 2013)


Séminaires 2013-2014

1. Sociologie historique des instruments symboliques
(cette année : Sociologie et Stochastique. Calculs, attentes et division du travail)

Les 2e et 4e vendredis du mois, de 9h00 à 11h, toute l'année,
Ehess. 10, rue Monsieur le Prince, 75006 Paris.

2. Histoire des sciences et sociologie
Le jeudi de 10 h à 13 h, au premier semestre,
ENS, Campus Jourdan. 48, boulevard Jourdan, 75014 Paris.


3. Histoire du calcul des probabilités et des statistiques
Les 1er, 3e et 5e vendredis du mois de 10 h à 12 h, toute l'année.
Ehess, Centre Alexandre-Koyré. 27, rue Damesme 75013 Paris.

Pour des informations complémentaires voir, ici-même, la page sur les séminaires de l'année
ou bien le site de l'Ehess.

Projet de Campus Paris-Jourdan


Bernard Lepetit
(1948-1996)


Les éditions Albin Michel republient, dans la collection Bibliothèque de l'Evolution de l'Humanité à la rentrée 2013 (pour une mise en librairie en octobre), l'ouvrage collectif dirigé par Bernard Lepetit, historien des villes et des territoires, élève de Jean-Claude Perrot, directeur d'études à l'EHESS, directeur du Centre de recherches historiques et directeur de la revue Les Annales. Ce livre intitulé, Les Formes de l'expérience. Une nouvelle histoire sociale, dont la première édition date de 1995, visait alors à annoncer certains renouvellements historiographiques en cours. La préface de 2013 donne des indications sur la méthode expérimentale que pratiquait Bernard Lepetit et sur l'historiographie des vingt dernières années. À ce sujet :
  • L'article d'Étienne Anheim, directeur de la rédaction de la revue Les Annales, publié dans Le Monde des Livres, le 6 septembre 2013, p. 8. Extrait : « Au moment où les historiens, après plus de vingt ans de perplexité sur leur discipline, semblent retrouver confiance dans leurs méthodes et dans leur rôle, il faut saluer la réédition de ce livre collectif devenu un classique [...]. Lire ou relire ce livre permet de renouer avec un moment clé de l'histoire sociale. Centré sur la notion de « pratiques sociales » et sur l'idée de la science historique comme expérimentation, on mesure mieux aujourd'hui son importance historiographique ».
      
  • Le texte de la préface à cette nouvelle édition : « l’expérience brisée », Les formes de l’expérience. Une autre histoire sociale (sous la dir. de Bernard Lepetit), 2013, p. 7-14. (en librairie en septembre 2013).
  • L'article de Bernard Lepetit, "Propositions pour une pratique restreinte de l’interdisciplinarité", Revue de synthèse,, Volume 111, n°3, p. 331-338
    (article téléchargeable gratuitement).
     
  • Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, 17, 1996 [ccrh.revues.org/2577].
Parmi la douzaine d'articles qui forment le volume collectif dès sa première édition figure l'article suivant : É. Brian, « Le livre des sciences est-il écrit dans la langue des historiens ? », Les formes de l'expérience. Une autre histoire sociale (sous la dir. de Bernard Lepetit), 1995, p. 85-98.
 
Photographie, Ad. Pepper, 1889 [cote BnF : PH287A, f°4]